Un Label qui s'est imposé
de lui-même aux PME

A l’origine du concept, Gilbert BERINGER PDG de BÉRINGER SA, une PME ligérienne, concevant et fabricant des systèmes de freinage de haute technologie ; Voulant pérenniser son implantation  sur le marché japonais, il s’interroge sur l’existence d’une certification, garantissant l’origine et la traçabilité « éthique »  des produits industriels. Car pour un client japonais, la manière dont est fabriqué un produit est au moins aussi importante que le produit lui-même.
Après divers échanges avec des partenaires et des confrères industriels, il s’avère :

  1. qu’aucune certification ni label « éthique » n’existe pour les produits industriels
  2. que d’autres industriels sont soucieux, comme lui, de garantir l’origine de leurs produits

Parmi eux, Lucien WEBER (AVENTIS PARTNERS) et Jean-Paul RASCLE (MÉCACONCEPT).

A la suite de leurs échanges, Lucien WEBER, Jean-Paul RASCLE et Gilbert BÉRINGER imaginent un concept sous la forme d’un label qui agirait pour la valorisation d’une économie éthique et durable.
Cette idée fondatrice donnera naissance à l’association (loi 1901), « MADE IN RESPECT», dont les statuts seront déposés en décembre 2006.

 

LES MISSIONS

PROMOUVOIR LES VALEURS DE L’ASSOCIATION AUPRÈS DES DIRIGEANTS DE PME /PMI : Les sensibiliser et les inciter à adhérer aux valeurs de Made In Respect
- CRÉER UN LABEL MADE IN RESPECT : Pour devenir Made In Respect, les PME/PMI devront répondre aux exigences d’un cahier des charges dont l’audit sera réalisé par Ecocert Environnement ®.
- RENDRE VISIBLE LE LABEL : L’association assure le déploiement et la promotion du label auprès des consommateurs et des acheteurs.